Pain « cocotte » »

Et que peut on faire lorsqu’on est confiné chez soi et que l’on a pas envie de sortir??

Du pain voyons! C’est amusant à faire et ça change du pain blanc industriel!!

Alors moi j’ai testé une recette que m’a envoyé mon grand petit fils Maximilien

Vite faite…quoique…vous me connaissez,j’ai toujours tendance à essayer des recettes qui doivent reposer longtemps!

Bon le temps de lever de la pâte est un peu long(6 heures!) mais le résultat est plein de promesses!!

Bien moelleux


KESKINOUFO

500grs de farine

10grs de sel

1c à soupe de sucre

2 sachet de levure de boulanger

300ml d’eau

1c à soupe d’huile d’olive

KOMENKONFAIT

c’est là

Olgayou a fait de baguettes!! A voir là

Piquant

C’est le mot pour ce  13ème  samedi de l’année 20 20 chez Ma

  Il s’agit,d’après un mot proposé par Ma ( la liste des mots  est là clic) de poster une photo ayant un rapport avec le mot

Derrière chez moi il y a les champs

Et,comme vous le savez, j’y promène le grand blond tous les matins.

Pendant ma balade solitaire…oui,oui, le confinement est bien respecté,même par les promeneurs de toutous…..j’ai donc réfléchi comment je pourrai illustrer ce mot « piquant »

Et voilà qu’une vieille clôture en fil de fer barbelé émerge d’un buisson de ronces!Bingo! Clic! Dans la boite!!

Heureusement que ce genre de clôture a été remplacé par des clôtures électriques!

Le choc électrique est certes brutal et efficace pour que les animaux restent au pré, mais bien moins dangereux que ces piquants en fer rouillé

Allons voir chez Ma (clic)    l’inspiration et la liste des copinautes qui participent au jeu …

Bonne journée à vous qui passez! Restez confinés c’est important pour la santé de tous

Mon coin lecture

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous inviter dans mon coin lecture!

Beaucoup de choses se passent et se sont passées depuis ma migration sur WordPress!

J’en profite pour remercier tous mes abonnés, anciens et nouveaux !C’est un plaisir d’être avec vous!

Alors parlons de ce livre que je viens de terminer et que j’ai lu avec énormement de plaisir

L’Espérance en héritage de Jean d’Ormesson

Résumé

4ème de couverture

Imaginés comme une trilogie, Comme un chant d’espérance, Guide des égarés et Un hosanna sans fin ont été imaginés par Jean d ‘Ormesson comme trois tentatives de réponse à la question : Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?
Et au fil des pages de ce volume, il nous invite à rêver, à espérer, à croire.

 « Disons les choses avec simplicité, avec une espèce de naïveté : il me semble impossible que l’ordre de l’univers plongé dans le temps, avec ses lois et sa rigueur, soit le fruit du hasard. Du coup, le mal et la souffrance prennent un sens ? inconnu de nous, bien sûr, mais, malgré tout, un sens. Du coup, je m’en remets à quelque chose d’énigmatique qui est très haut au dessus de moi et dont je suis la créature et le jouet. Je ne suis pas loin de penser qu’il n’y a que l’insensé pour dire : « Il n’y a pas de Dieu. » Je crois en Dieu parce que le jour se lève tous les matins, parce qu’il y a une histoire et parce que je me fais une idée de Dieu dont je me demande d’où elle pourrait bien venir s’il n’y avait pas de Dieu. » – Jean d’Ormesson

L’écriture est simple et, en le lisant,j’imaginais l’auteur, avec un sourire coquin,comme s’il ne se prenait pas au sérieux

J’ai beaucoup aimé

Bonne journée à vous qui passez

La chanson du mercredi

Il y a parfois au cours de notre vie des moments de bonheur inattendus

C’est ce qui vient de m’arriver cette semaine.

Il y a quelques années, j’avais fait une grande randonnée au Népal .Je faisais partie d’un groupe de 12 personnes dont 5 infirmières de Haute Savoie. Des infirmières qui s’occupaient de personnes âgées.

Elles avaient adapté une chanson de Yves Duteil « Prendre un enfant par la main » pour leurs patients!

Je l’avais partagé sur mon ancien blog.

Il y a une quinzaine de jours je reçois un commentaire justement sur ce blog


« Bonjour,
Je viens de lire votre texte et je souhaite le chanter. En ai-je la permission, j’habite au Québec. Par avance merci. »

J’ai bien sûr dit Oui

La suite est là!

la chanson du mercredi

Léonard Cohen The goal

Un titre de son album posthume Thanks for the dance

I can’t leave my house
Or answer the phone
I’m going down again
But I’m not alone


Settling at last
Accounts of the soul
This for the trash
That paid in full

As for the fall, it
Began long ago
Can’t stop the rain
Can’t stop the snow

I sit in my chair
I look at the street
The neighbor returns
My smile of defeat

I move with the leaves
I shine with the chrome
I’m almost alive


I’m almost at home

No one to follow
And nothing to teach
Except that the goal
Falls short of the reach

En français….

Je ne peux ni quitter ma maison
Ni répondre au téléphone
À nouveau je m’effondre
Mais je ne suis pas seul


Enfin, je règle
Les comptes de l’âme
Les déchets, à la poubelle
Les dettes, payées en totalité

Quant à la chute, elle
A commencé il y a longtemps
Je ne peux pas arrêter la pluie
Je ne peux pas arrêter la neige

Assis sur mon fauteuil
Je regarde la rue
Le voisin me renvoie
Mon sourire de défaite

Je suis le mouvement des feuilles
Je brille avec les chromes
Je suis presque vivant

Je suis presque à la maison

Personne à suivre
Et rien à enseigner
Sauf que l’objectif
Est hors de portée

Bonne journée à vous qui passez