Mon coin lecture

Une lecture qui interpelle, qui dérange, qui bouleverse!

S’inspirant d’une histoire vraie, le sauvetage en Méditerranée d’un chalutier rempli de migrants en juillet 2014, Louis-Philippe Dalembert raconte le parcours de trois femmes, une Nigériane juive, une Erythréenne chrétienne et une Syrienne musulmane. A travers leur regard, leur périple vers l’Europe est d’une proximité poignante. En remontant aux origines de leur exil, l’auteur incarne ce mot de « migrant » qui étouffe des histoires particulières.

Trois raisons de lire ce roman dramatique

Pour comprendre ce qui peut pousser des hommes et des femmes à tout quitter pour un ailleurs incertain

Pour prendre la mesure du danger que représente la traversée

Pour ressentir au plus profond de soi ce que ces migrants vivent au quotidien

Bonne journée à vous qui passez

Tarendol

Lorsque j’avais participé au 1er tag qui parle de livres ici (clic), à la question

4/ Un livre dont le titre contient un mot que tu ne connais pas j’avais répondu:

Un vieux livre de poche tout racorni que je viens de découvrir!

Que veut dire Tarendol? Je vous dirais ça dès que je l’aurai lu

Eh!Bien voilà! C’est fait

Tarendol est un roman de l’écrivain français René Barjavel, paru en 1946  Contrairement aux œuvres les plus connues de son auteur, il ne s’agit pas d’un roman de science-fiction. Tarendol raconte les amours de deux adolescents, Jean Tarendol et Marie Margherite, qui découvrent la vie dans une région imaginaire inspirée de la Drôme natale de Barjavel pendant l’Occupation

J’ai lu plusieurs livres de Barjavel entre autre Ravage que je n’ai jamais oublié,j’ai toujours beaucoup aimé son style d’écriture.

En voilà un extrait au hasard…

Cette voie qu’elles ont prise ne mène nulle part. Elle dessert quelques vergers d’oliviers tordus, et se perd, en haut de la colline, dans une lande de lavande et de thym. Les lapins sauvages creusent leurs terriers dans les talus, entre les aloès dont les gamins ornent les feuilles charnues d’inscriptions au canif. La colline et la montagne l’abritent des vents, le soleil la chauffe du matin au soir…..(p 107)

Et puisque c’est un roman d’amour

Jean respire l’odeur de l’herbe. Marie va venir….. Il jette sa veste près de l’arbre, jette le brin d’herbe qu’il mâchait, fait quelques pas dans le chemin qui conduit au village quelques pas lents d’abord, puis il se hâte, puis il court. Il voit les premières maisons basses, il s’arrête. Il voie venir Marie toute blanche, il ouvre les bras. Elle se jette contre lui,il se referme sur elle,ils n’entendent que leurs souffles mélangés,ils ,ne peuvent parler,le bonheur leur noie la bouche…..

Mais c’est aussi la guerre et ses privations…..

Quel merveilleux conteur!

Bonne journée à vous qui passez

challenge » textes courts »

Une fois par mois, (quand on veut, pas forcément le 1 er du mois) Lydia organise un challenge de textes courts( moins de 100 pages),: nouvelles, pièces de théâtre, poésies, BD ,chansons .Le but étant de publier des critiques de ces textes.

Pour ce mois j’ai choisi un texte de Jacques Brel d’après un superbe livre illustré par de magnifiques aquarelles  qui prolongent l’univers du Grand Jacques

Les coeurs tendres

Y en a qui ont le cœur si large
Qu’on y entre sans frapper
Y en a qui ont le cœur si large
Qu’on en voit que la moitié

Y en a qui ont le cœur si frêle
Qu’on le briserait du doigt
Y en qui ont le cœur trop frêle
Pour vivre comme toi et moi

Z’ont pleins d’fleurs dans les yeux
Les yeux à fleur de peur
De peur de manquer l’heure
Qui conduit à Paris

Y en a qui ont le cœur si tendre
Qu’y reposent les mésanges
Y en qui ont le cœur trop tendre
Moitié hommes et moitié anges

Y en a qui ont le cœur si vaste
Qu’ils sont toujours en voyage
Y en a qui ont le cœur trop vaste
Pour se priver de mirages

Z’ont pleins d’fleurs dans les yeux
Les yeux à fleur de peur
De peur de manquer l’heure
Qui conduit à Paris

Y en a qui ont le cœur dehors
Et ne peuvent que l’offrir
Le cœur tellement dehors
Qu’ils sont tous à s’en servir

Celui-là a le cœur dehors
Et si frêle et si tendre
Que maudit soient les arbres morts
Qui ne pourraient point l’entendre

À pleins d’fleurs dans les yeux
Les yeux à fleur de peur
De peur de manquer l’heure
Qui conduit à Paris

Auteur, compositeur, chanteur, cinéaste mais avant tout poète, Jacques Brel a magnifié la chanson française. Par la justesse de ses textes, par son talent d’interprétation, cet artiste -obsédé par la mort et amoureux de la vie -a su trouver les mots qui, génération après génération, continuent de nous toucher. De Ne me quitte pas au Moribond, des Flamandes aux Bourgeois, de Madeleine à Mathilde, de L’Homme de la Mancha aux Marquises, sa voix, sa désespérance et sa rage résonnent toujours en nous, près de trente ans après sa mort. A s’offrir en partage nous invite à retrouver les plus beaux textes de Jacques Brel, illustrés par le peintre Gabriel Lefebvre dont les aquarelles prolongent l’univers du Grand Jacques

Allons chez Lydia pour découvrir d’autres textes courts

Bonne journée à vous qui passez

Tag :Enquête dans ma bibliothèque 2

je m’étais beaucoup amusée lors d’un précédent tag à rechercher des livres dans ma bibliothèque, j’avais fait de belles découvertes dont une dont je vous reparlerai bientôt.

Cette fois-ci il s’agit d’un tag en rapport avec les couleurs des couvertures des livres que l’on a lus, que l’on veut lire……

Ma copinaute Soène c’est piquée au jeu

1) Un mot du titre est une couleur

Les rivières pourpres de J.C Grangé

Terriblement sanglant comme tous les romans de Grangé!

2) La couverture est en majorité jaune

Haruki Murakami 1Q84

Très légèrement fantastique.

3) Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs

Harry Potter  très certainement la saga la plus marquante de ce début de vingt-et-unième siècle.

4) Les couleurs de la couverture reprennent les couleurs de votre pays

le président du Marigot de Jean Pierre Richard

En Afrique, un avion amenant le président de la République française à Prétoria s’écrase. La France abandonne les recherches au bout de cinq semaines. Mais il y a des survivants, qui sont recueillis dans un village proche. La vie s’organise bien jusqu’à ce que deux des survivants tentent de s’évader. Une vision décapante des rapports entre l’Afrique et l’Occident

5) Le titre du livre est de couleur rouge

La bibliothèque des cœurs cabossés de Kararina Bivald

 c’est un peu comme un roudoudou. C’est doux , sucré et puis ça apporte un peu de nostalgie , celle de l’enfance , des souvenirs.

6) La couverture est aux couleurs de l’automne

Histoires en couleurs de Kunzang Choden

Histoires de femmes hautes en couleurs, ce recueil de treize nouvelles nous fait entendre la voix d’un pays méconnu, le Bhoutan.

7) La couverture reprend uniquement trois couleurs

Tout le bleu du ciel de Melissa da Costa

Je vous avais déjà parlé lors dans mon tag précédent de ce roman rempli d’émotions au large des grands espaces verts.

8) Il y a un effet brillant sur la couverture

Une si longue nuit de Mary Higgins Clark

En lisant la critique il va falloir que je le lise…AB.. SO.. LU.. MENT!

9) La couverture est en majorité verte

L’arbre du pays Toraja de Phillipe Claudel

L’arbre du pays Toraja est une sépulture pour les très jeunes enfants décédés au cours des premiers mois de leur vie ; Toraja est un peuple de l’île de Sulawesi pour lequel la mort occupe une place prépondérante.

Je n’ai pas persévéré dans ma lecture, peut être n’était ce pas le bon moment pour moi!

10) La couverture est de votre couleur préférée

La douleur du chardonneret de Anna Maria Ortese

Très belle lecture

11) La couverture reprend les 7 couleurs de l’arc-en-ciel

La valse lente des tortues de Catherine Pancol

Ce livre est une bourrasque de vie……

Des personnages qui avancent obstinément , lentement, comme de petites tortues dans un monde trop rapide, trop violent….

12) La couverture est noir et blanc

Les chemins de Damas de Pierre Bordage

Dans ma pile à lire…

Voilà,ce tag est terminé, j’ai beaucoup aimé le faire, j’espère que vous aurez aimé le lire

Bonne journée à vous qui passez

Challenge » les textes courts »

Une fois par mois, (quand on veut, pas forcément le 1 er du mois) Lydia organise un challenge de textes courts( moins de 100 pages),: nouvelles, pièces de théâtre, poésies, BD ,chansons .Le but étant de publier des critiques de ces textes.

Pour ce premier rendez-vous j’ai relu

Traboule Blues de Valéry Le Bonnec

4ème de couverture

Lyon, à la sortie d’un bistrot après une bonne biture, Marco se fait fracasser par trois mecs louches. Des voyous ? pas si sûr ! La phrase lancée en fin de correction laisse supposer qu’ils se connaissent : « Rappelle-toi de Gerland » !
Dès lors, des souvenirs sombres qu’il a mis du temps à enterrer vont refaire surface. Planent alors l’ombre de Duffy, le Boss du Vieux Lyon, maître des lieux, mafieux en puissance, et de la belle Charlène, amoureuse aveugle ou prisonnière du chef ?
L’aventure pour Marco ne fait que commencer…

un petit polar court(91 pages) sans fioriture !

On est franchement dans le noir et le glauque!

Une histoire qui finie très mal,on évite de le lire en cas de déprime!

Allons chez Lydia pour découvrir d’autres textes courts

Bonne lecture à vous qui passez

Tag :Enquête dans ma bibliothèque

Lorsque j’ai vu le tag qui parle de livres chez Soène j’ai regardé ma bibliothèque et je me suis dit » Chouette je vais le faire »!

Il s’agit de répondre aux 10 questions suivantes.

1/ Un livre dont le titre commence par l’initiale de ton nom de famille :

Philippe Frey est un ethnologue, voyageur et écrivain français né à Strasbourg, spécialiste des déserts et de leurs populations

 Dans ce livre édité en 1993 il a fait la traversée en survie accompagné d’un Bushman (du nom de Simon) des déserts d’Afrique australe (Kalahari).

2/ Un livre dont l’auteur a un prénom qui commence par la même lettre que le tien :

La Hague, tout au bout du Cotentin face aux éléments : un port, un phare, des falaises remplies d’oiseaux et quelques habitants, des taiseux.

3/ Un livre qui a un joli titre selon toi :

Une jeune femme découvre l’histoire de sa famille lorsqu’elle hérite de la commode de sa grand-mère. Chaque tiroir lui dévoile un peu plus le passé de son Abuela ainsi que ses origines.


4/ Un livre dont le titre contient un mot que tu ne connais pas :

Un vieux livre de poche tout racorni que je viens de découvrir!

Que veut dire Tarendol? Je vous dirais ça dès que je l’aurai lu

5/ Un livre dont le titre forme une phrase complète :

Il y a des destins qui font des noms et des noms qui font l’Histoire. Goncourt, Sandwich, Poubelle, Nobel, Tatin, Dédale, Godillot, Chauvin, Silhouette, Strass, Carpaccio, Laïus, Braille, Bottin…

Derrière ces patronymes se cachent d’insolites histoires qui régalent nos esprits…

6/ Un livre dont la couverture est très réussie selon toi :

Son regard espiègle m’a attiré! En plus c’est un auteur que j’aime lire.

7/ Un livre au titre tout petit :

Plus petit que rêver je n’ai pas trouvé!!

Moi, le thriller ce n’est pas le genre de lecture que je lis!

Disparitions d’enfants, troubles du sommeil, amnésie, psychiatrie, jeu de piste… même s’il est brillant, déstabilisant et addictif…..j’aime trop dormir la nuit!!

8/ Un livre au titre très long :

j’ai commencé à le lire 2X, j’ai arrêté de le lire2X !!

Décidemment je n’accroche pas!!

9/ Un livre minuscule :

Tiens! J’ai ça aussi dans ma bibliothèque!

8cmX11cm !L’écriture est si petite qu’il me faudrait une loupe

10/ Un livre très grand :

A défaut de pouvoir gravir les hauts sommets regarder les photos me fait rêver

Une occasion de redécouvrir des livres oubliés et de se souvenirs de quelques beaux moments de lectures!

Essayez, imprimez la liste des questions, regardez votre bibliothèque, et amusez vous comme moi , à y répondre!

Bonne journée à vous qui passez

Mon coin lecture

Emouvant, captivant, bouleversant….

650 pages que j’ai « dévorées »

4ème de couverture

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

Préparez vos mouchoirs car cette histoire ne vous laissera pas indifférent(e)!

Bonne journée à vous qui passez

Mon coin lecture

De quoi occuper ce mois de Novembre confiné!

Le temps passera très vite dès que vous aurez ouvert le livre de Charly Damm

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 20201027_152726.jpg

Je vous avais déjà parlé de cette histoire extraordinaire de Strasbourg au Moyen âge

C’est un pavé de 650 pages que vous ne lâcherez plus!

Résumé

Niclaus Findel, secrétaire de la Ville de Strasbourg, nous fait revivre avec ses amis (Samuel, Erwin von Steinbach, le Chevalier Liebenzeller) les événements marquants de la cité où la vie est rythmée par les guerres, les pestes, les événements climatiques ou les successions de monarques. On reste d’ailleurs assez troublé par les parallèles que l’on peut dresser avec notre monde contemporain. Outre ces événements, l’organisation de la ville et de la société n’est guère différente de celle d’aujourd’hui :
une assemblée élue (le Magistrat), un Maire (le Stettmeister), des délibérations mais aussi des rivalités (entre les Zorn et les Müllenheim), des héros, des rois et des empereurs (Philippe le Bel, Rodolphe de Habsbourg), des religieux (moines, évêques, papes…) et des boucs émissaires (les juifs)…

Tout ce petit monde s’assemble ou s’affronte pour le meilleur, comme l’affranchissement de la Ville du joug de l’évêque Walther de Geroldseck (la bataille de Hausbergen), ou pour le pire, comme l’extermination des juifs.

Pour qui connait Strasbourg et ses environs des traces de cette histoire ce retrouvent encore aujourd’hui, le nom des rues, les plats culinaires, les détails architecturaux )

Adrien Borne….Mémoire de soie

4ème de couverture

Ce 9 juin 1936, Émile a vingt ans et il part pour son  service militaire. C’est la première fois qu’il quitte la  magnanerie où étaient élevés les vers à soie jusqu’à la fin  de la guerre. Pourtant, rien ne vient bousculer les habitudes  de ses parents. Il y a juste ce livret de famille, glissé au fond  de son sac avant qu’il ne prenne le car pour Montélimar.
À l’intérieur, deux prénoms. Celui de sa mère, Suzanne, et  un autre, Baptistin. Ce n’est pas son père, alors qui est-ce ?  Pour comprendre, il faut dévider le cocon et tirer le fil,  jusqu’au premier acte de cette malédiction familiale.

Ce premier roman virtuose, à l’écriture envoûtante et aux personnages âpres, nous plonge au cœur d’un monde où le silence est règle et la douceur un luxe. Il explore les tragédies intimes et la guerre, celle qui tord le cou au merveilleux, qui dessine des géographies familiales à angle droit. Il raconte la mécanique de l’oubli, mais aussi l’amour, malgré tout, et la vie qui s’accommode et s’obstine

Un premier roman de toute beauté que j’ai beaucoup aimé

A lire absolument.

Bonne journée à vous qui passez

n premier roman de toute beauté que je vous invite vraiment à découvrir.

Un tag lecture

Il fut un temps où les tags fleurissaient sur nos blogs et,pour se faire connaître on acceptait volontiers l’invitation d’une blogueuse!

En voilà un qui me plait bien! Parler de mes habitudes de lecture

Roseleen nous invite à reprendre ce questionnaire sur nos Blogs ou sur son billet pour mieux nous connaître 

Soène m’a tentée, qui elle même a été tentée par Roseleen,qui a été tentée par d’autres copinautes etc…etc…

Si l’envie vous tente de participer n’hésitez pas c’est toujours agréable de mieux connaître les habitudes de lecture des copines!

As-tu un coin-lecture chez toi ?

.Bien sûr que j’ai un coin lecture…..tout douillet….dans mon lit et sous la couette le soir.

C’est là que je suis tranquille, que je ne suis pas dérangée…..ou préoccupée… par les multiples choses à faire dans la journée!

Je lis rarement en journée sauf en vacances.

Marque-page ou morceau de papier à l’arrache ?

Marque page, en papier ou en bijou, offert par des amies lectrices pas question d’abîmer les pages d’un livre!

Peux-tu t’arrêter de lire à n’importe quel moment ou dois-tu attendre la fin d’un chapitre ou un certain nombre de pages ?

En principe j’attends la fin du chapitre, il m’arrive même d’oublier l’heure lorsque le livre est très passionnant,mais en ce moment je suis très fatiguée et je ne finis même pas la page!

Est-ce que tu bois ou manges en lisant ?

Ben non, pour la même raison invoquée plus haut,un livre ça se respecte!

Et puis dans mon lit, les miettes je n’aime pas, et maladroite comme je suis je risquerais de renverser ma tisane!

Musique, télé, durant ta lecture ?

Le calme absolu sinon impossible de me concentrer!

Un livre à la fois ou plusieurs en même temps ?

Un seul à la fois!

Lire à la maison ou lire partout ?

A la maison ou ailleurs, pourvu que je sois au calme! En vacances j’aime lire dans la nature!

Dans les salles d’attente aussi ,bien que l’endroit n’est pas toujours idéal pour se concentrer, je lis plutôt des revues scientifiques ou des magazines

Lire à voix haute ou silencieusement dans ta tête ?

Ah!non pas à haute voix,sauf quand je fais mes exercices de diction!

Est-ce qu’il t’arrive de sauter des pages ?
Bien sûr, lorsque le livre m’ennuie ,je vais même lire la dernière page! Ou alors je ne le termine pas!

Écris-tu dans tes livres ?

ça m’arrive parfois,lorsque je lis des documents! Sinon je mets des bouts de papier sur lesquels j’inscris ce qui m’a intéressé

Et voilà! C’est déjà fini!

Je ne tague personne ,libre à vous de nous rejoindre et de vous amuser avec ce tag lecture!

Bonne journée à vous qui passez

Mon coin lecture

PARTIR….réaliser ses rêves d’une vie meilleure, de liberté de penser,de travailler pour assurer sa survie

PARTIR… » pour sauver sa peau même en risquant de la perdre « 

Mais PARTIR n’est pas forcément la bonne solution.

PARTIR ou revenir?

La dure réalité de l’exil!

Tahar Ben Jelloun est un auteur que j’aime beaucoup que je lis depuis très longtemps

A lire absolument!!

Bonne journée à vous qui passez