Mon coin lecture

Le pays des autres de Leïla Slimani

Résumé

4ème de couverture

En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s’éprend d’Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l’armée française. Après la Libération, le couple s’installe au Maroc à Meknès, ville de garnison et de colons. Tandis qu’Amine tente de mettre en valeur un domaine constitué de terres rocailleuses et ingrates, Mathilde se sent vite étouffée par le climat rigoriste du Maroc. Seule et isolée à la ferme avec ses deux enfants, elle souffre de la méfiance qu’elle inspire en tant qu’étrangère et du manque d’argent. Le travail acharné du couple portera-t-il ses fruits? Les dix années que couvre le roman sont aussi celles d’une montée inéluctable des tensions et des violences qui aboutiront en 1956 à l’indépendance de l’ancien protectorat.
Tous les personnages de ce roman vivent dans «le pays des autres» : les colons comme les indigènes, les soldats comme les paysans ou les exilés. Les femmes, surtout, vivent dans le pays des hommes et doivent sans cesse lutter pour leur émancipation.…

Leila Slimani porte un regard à la fois original, complexe et très juste sur ce que fut la colonisation française au Maroc.

Le roman est annoncé comme le premier tome d’une trilogie , j’ attends donc avec impatience la suite de l’histoire

Bonne journée à vous qui passez

Les encours du mois d’Août

Mes fidèles copines blogueuses Mamylor Florence, et Cléo   se joignent à moi pour partager la réalisation de nos projets!

D’autres blogueuses y participent , quand elles ont envie de concrétiser un projet !La motivation est une chose, en parler est déjà un petit engagement,le réaliser devient un défi et pouvoir le montrer une fois terminé est une grande satisfaction!

Les projets vont d’une simple transformation d’un vêtement au recyclage d’un vieil objet, d’une réalisation à partir d’un bout de tissu ou de laine, d’un pinceau ou d’ une ponceuse, d’une nouvelle plantation sur son balcon ou d’une création dans son jardin etc….

Voilà donc le but du défi de chaque 10  du mois!! 

Je tiens à préciser qu’il n’y a aucune obligation de participer tous les mois

Tout cela pour vous souhaiter la bienvenue pour ce rendez-vous

La robe d’Ada a eu beaucoup de succès

J’ai beaucoup aimé coudre ce modèle Anna de chez Ikatee

Boutonné sur le devant
Croisé dans le dos
Les manches courtes ballon avec une bordure qui se termine par un noeud
Une grande poche de chaque côté

Et comme il me restait un peu de tissu j’ai refait le short Daphné de Colorelavie

le même short sur mon ancien blog

En plein délire « couturesque » et aussi parce que je préfère rester à l’intérieur par ce temps caniculaire que je déteste,j’avais le temps et une grosse envie de me faire un chemisier

J’avais dans mon stock du lin blanc

Et comme il me restait aussi un beau morceau de lin blanc vite fait une tunique sans manche col Mao

Comme j’avais déjà cousu ces modèles ,pas de patron à décalquer, juste à élargir un peu la taille et hop! Avec cette canicule je vais le porter illico presto!!

Voili voilà,

Allons maintenant chez Florence et Mamylor  etCléo   pour suivre leurs encours

Cléo vient de me prévenir que CB ne répond pas ,n’oubliez pas d’aller la voir plus tard,merci pour elle.

Bonne journée à vous qui passez

Au bord de l’eau

C’est le mot pour ce  32ème  samedi de l’année 20 20 chez Ma

  Il s’agit,d’après un mot proposé par Ma ( la liste des mots  est là ) de poster une photo ayant un rapport avec le mot.

Aujourd’hui  ce sont les mots « au bord de l’eau »

Comme je ne pars pas en vacances cette année et que l’eau de la rivière au chalet est pratiquement tarie comme je vous le racontais

J’ai fait une recherche dans ma photothèque et j ‘ai retrouvé cette photo que j’avais prise lors d’une visite au palais de Peterhof qui se situe à environ 25kms de St Pétersbourg

C’était la résidence d’été officielle du tsar Pierre le Grand qui, après un voyage en France ordonna de faire lever un palais grandiose qui dépasserait en beauté le château de Versailles

  De nombreux touristes se pressent au bord de l’eau pour admirer les célèbres fontaines et les incroyables jeux d’eau

Allons voir chez Ma (clic)    l’inspiration et la liste des copinautes qui participent au jeu …

Bonne journée à vous qui passez

Coulis de tomate

Après ces journées caniculaires et avant la « nouvelle vague » j’ai profité d’une journée plus fraîche pour faire ma réserve de coulis de tomates

J’ai trouvé la recette chez détente jardin ICI

KESKINOUFO

  • 5 kg de tomates fraîches
  • 5 beaux oignons
  • 5 ou 6 gousses d’ail
  • 3 poivrons
  • 2 ou 3 feuilles de laurier
  • quelques branches de persil et de basilic
  • huile d’olive
  • sel, poivre

KOMENKONFAIT

  • Lavez les tomates, pelez-les et détaillez-les en morceaux.
  • Épluchez les oignons et coupez- les, épluchez les gousses d’ail. Lavez les poivrons, ôtez le pédoncule, ouvrez-les et enlevez les graines et les membranes blanches.
  • Poursuivez la préparation de votre recette de coulis de tomates en versant de l’huile dans une grande casserole à fond épais. Faites-y revenir rapidement l’ail et l’oignon. Ajoutez les tomates, les poivrons, le piment, les feuilles de laurier, le basilic et le persil. Baissez le feu et laissez mijoter 45 minutes. Remuez de temps en temps.
  • Passez ensuite au moulin à légumes (à la centrifugeuse du robot comme moi)puis mettez dans les bocaux et fermez-les.

STERILISATION

  • Placez-les dans le stérilisateur et recouvrez- les d’eau. Comptez 35 minutes à partir de l’ébullition.
  • Moi j’ai stérilisé les bocaux au four
  • Déposez les bocaux sur la lèchefrite du four sans qu’ils se touchent. Remplissez la lèchefrite d’eau très chaude. Fermez la porte mettez en route à 130° chaleur tournante pour 1 h 15 mn. En fin de cuisson, sans ouvrir la porte, éteignez le four. Laissez refroidir les bocaux dans le four fermé environ 1 h.
  • Moi j’ai stérilisé les bocaux au four le soir et j’ai laissé les bocaux dans le four éteint jusqu’au lendemain matin

Ma réserve de coulis est prête pour l’hiver!!

Bonne journée à vous qui passez

la chanson du mercredi

Cesaria Evora est une chanteuse de morna coladeira cap-verdienne 

La morna est un genre musical originaire du Cap-Vert

Surnommée la « Diva aux pieds nus »  elle le doit à son habitude à se produire pieds nus sur scène.

De sa voix grave et douce, elle a popularisé la morna  auprès du grand public mondial. Elle a eu une carrière d’enregistrement et de représentations de cinquante-quatre années, de 1957 à 2011.

Bonne journée à vous qui passez

Silence…..


La nature, écrasée par la chaleur et le soleil brûlant,c’est tue

La rivière habituellement si tumultueuse s’est tarie

L’eau de la rivière s’écoule sans bruit

Les oiseaux ne chantent plus

Les arbres se meurent

Dans ce silence presque total seul le bourdonnement des abeilles emplit l’espace

J’entends, le vol bruyant de l’abeille charpentière

andlau juillet2015 028

J’ai rarement connu un si grand silence

Même si je réalise qu’ avoir cette chance de pouvoir se ressourcer dans le calme,ce silence est inquiétant,même angoissant!

Un chevreuil pourrait passer par là,ou un sanglier, ou juste une grive musicienne,une mésange, une tourterelle des bois!

Mais non, RIEN!

Hier, enfin une bonne pluie a fait chuter la température, je respire!

J’espère que mes photos seront visibles,

Bonne journée à vous qui passez

silence….

La nature, écrasée par la chaleur et le soleil brûlant,c’est tue

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est dh5FGrnWRHdLePxqIlfYPDrDIWBPe9fR7mcUZ82lqy3zvR_3wwgX51D8vKnxMttJA-jMJGB0M_3-XlaDBLbk1RFygIchrV94fH_VBifNcp9VpUaKeYGc8MzhbZnoZRz33UH1VO97mdKCcsEMJljS-iFGKdDsGXQn_jZwzeY6e0BhoyFbKcbwk26Y6NwIJnHqnxHeZYJT4Wj7bsHa_NKyjW2yJilYXKZhgWIe4iaoaMAhx8uk6lcDX5HBMoyzmufS3fE99WE1YTPgQjw1nQVuBIMIzTvAn6KKhNWR1g76Ugc_EndaFUvdYREb2D6JU2ClThLbjU3MhCUhU7r0To0UYaRjJJG9-eQ0oJ_zZPyu80wBh95Aq7TyijijJ5t9UIZSMBUjZ_uhRgZaHae42ELQUZ0IgsKoB0GKaqAC2NGDMFFi2pCh49u2UY6dhjoFNsFBTlg9kRxSWK4ldmzapdjdAmGpwyqb39JqDqmunzYUhGZmbLxNakF4v-kutfNRLUE40PbOWORKGS7nRG7LAL_Ns_6Jpvd888JU2fOlULrA_cHUCW0hrneWFeRWLgLvqmuImsgAkzkDwtDbQVS7HTOpqoW0kF60zMe5DmTHoqSX_DDPLO0Ij5namvnYBr9r_puaLGTLX1Lmyfrv-0l3HZpbsjAyM0qdbBGMS_IauzhfDYrUQV2QKEshXtoBYwcXwg=w516-h915-no

La rivière habituellement si tumultueuse s’est tarrie

L’eau de la rivière s’écoule sans bruit

Les oiseaux ne chantent plus

Les arbres se meurent

Dans ce silence presque total seul le bourdonnement des abeilles emplit l’espace

J’entends, le vol bruyant de l’abeille charpentière

andlau juillet2015 028

J’ai rarement connu un si grand silence

Même si je réalise qu’ avoir cette chance de pouvoir se ressourcer dans le calme,ce silence est inquiétant,même angoissant!

Un chevreuil pourrait passer par là,ou un sanglier, ou juste une grive musicienne,une mésange, une tourterelle des bois!

Mais non, RIEN!

Hier, enfin une bonne pluie a fait chuter la température, je respire!

Bonne journée à vous qui passez