Réverbère..

C’est le mot pour ce 4ème  samedi de l’année chez Ma 

 Il s’agit, d’après un mot proposé par Ma ( la liste des mots  est là ) de poster une photo ayant un rapport avec le mot.

Pendant que je faisais mon billet sur le réverbère avec une photo insolite d’une cigogne sur un….lampadaire…j’ai réalisé qu’un lampadaire n’était pas un réverbère!

Il a donc fallu que je cherche un réverbère dans mes archives,parce que, évidemment, des réverbères il n’y en a plus dans ma ville!

Alors voilà!

Sur le pont Charles à Prague à la tombée de la nuit un allumeur de réverbère en costume historique allume les réverbères au gaz avec un long bâton pendant la période de l’Avent.

Allons maintenant voir chez Ma (clic) , en suivant les liens sur ses commentaires, l’inspiration et la liste des copinautes qui participent au jeu …

Bonne journée à vous qui passez

Auteur : passiflore

bienvenue sur mon nouveau blog J'aime la nature,randonner,observer les oiseaux,les fleurs,les arbres La musique classique est une grande passion ma deuxième passion est la couture, La troisième mon labrador qui, sur mon blog est nommé le grand blond ou GB

62 réflexions sur « Réverbère.. »

  1. Hello PassiFleur
    Comme au Pays du Petit Prince, l’allumeur de réverbères 😆
    Mais kesse tu m’dis, un lampadaire urbain c’est comme un réverbère ?
    Ou bien alors, j’suis hors sujet 😥
    Bon we
    Gros bisous

    J'aime

      1. Grâce à toi, je suis allée chercher la différence entre lampadaire et réverbère, maintenant que je le sais, c’est évident ! Merci pour cette jolie leçon de français
        Bizzz et bon jeudi

        Aimé par 1 personne

  2. Très belle photo d’une ville que j’ai mise aussi sur ma « to-go list » quand tout sera redevenu normal ! Excellent week-end. Bises et à bientôt 😘

    J'aime

  3. J’ai cherché sur internet et a priori, les deux termes sont synonymes 😉
    Mais c’est vrai que ce n’est pas dans nos communes qu’on va trouver des réverbères à l’ancienne 🙂
    Bises pluvieuses !

    J'aime

    1. En fait….pour moi, un réverbère moderne est un lampadaire😂 Je vais me faire virer si j’insiste ! 😆
      Il fait trop moche pour mettre le nez dehors! On a eu de la chance ce matin avec le GB on a passé à travers les gouttes!
      😘 bon W.E

      J'aime

  4. J’ai eu la même idée que j’ai abandonnée car ma photo n’était vraiment pas belle, trop de monde sur ce pont en pleine journée. Alors moi je ne fais pas de différence entre le lampadaire et le réverbère (le Larousse non plus) sinon que le lampadaire est plus récent.
    Bon week-end ; Nicole

    J'aime

  5. Bravo pour ce beau blog
    Bonsoir,

    Vous aimez Leonard, je joins un petit texte qui tourne autour de lui…
    en souhaitant que cela vous intéresse
    Courtoisement
    Mermed http://holophernes.over-blog.com/

    Dance me to your beauty with a burning violin

    Je lisais l’autre grand écrivain Français du vingtième siècle, (1) je lisais ses chroniques sur les procès d’après-guerre en Allemagne, je lisais les mots de cette femme du commandant d’un petit camp d’extermination (à peine deuc cent mille assassinats…): ‘Vous savez, mon mari, il était gentil, il avait même formé une chorale pour que les jeunes filles Juives puissent aller dans les chambres à gaz en chantant.’
    Charmant n’est-ce pas?
    J’avais posé le livre, et ces mots restaient en moi,
    j’ai décidé d’écouter Un Survivant de Varsovie(2), puis après ces sept minutes d’une très violente émotion,
    pourquoi? Je ne saurais dire, j’ai écouté Lenard Cohen, sa voix sépulcrale allait-elle me ramener vers cette prière, Chema Israël, que l’on entend à la fin du Survivant? Peut-être, ou était-ce quelqu’autre chose, enfouie dans les fonds de ma conscience?
    ‘Dance me to the end of love Dance me to your beauty with a burning violin’
    ‘Danse moi jusqu’au bout de l’amour Danse, danse pour me submerger de ta beauté dans un violon en feu’ (3)
    j’ai voulu trouver ce que Leonard en disait, j’ai trouvé une interview à la radio en 1995, que je traduis
    `C’est curieux de savoir comment les chansons commencent parce que l’origine de la chanson, chaque chanson, a une sorte de grain ou de graine que quelqu’un vous donne ou que le monde vous donne et c’est pourquoi l’écriture est si mystérieuse. Mais cela venait d’avoir entendu ou lu ou de savoir que dans les camps de la mort, à côté des crématoires, dans certains des camps de la mort, un quatuor à cordes jouait pendant que ces horreurs se déroulaient, c’étaient les gens dont le destin allait aussi être cette horreur. Et ils joueraient de la musique classique pendant que leurs codétenus étaient tués et brûlés. Dans Cette Chanson, ‘Danse, danse pour m’amener à ta beauté dans un violon en feu’,la beauté est la consommation de la vie, la fin de cette existence et de l’élément passionné de cette consommation. Mais c’est le même langage que nous utilisons pour nous abandonner à la bien-aimée, de sorte que la chanson – il n’est pas important que quiconque en connaisse la genèse, car si la langue vient de cette ressource passionnée, elle pourra embrasser tous les passionnés.'(4) (3)A
    Ainsi,  cette phrase « Dance me to your beauty with a burning violin », qui évoque la beauté qui se consume aec la vie, la fin de l’existence et l’annihilation
    La boucle était bouclée,
    le ghetto, les assassinats,
    les procès des inconscients…

    1 Alexandre Vialatte (1901-1971), le plus injustement écarté des écrivains français de 20° siècle, parmi lesquels seul, Proust est son égal. Des traductions de Kafka inégalées, des romans qui sont de toute beauté et des milliers de chroniques aussi intelligentes que décapantes… Faites-vous un vrai, un grand, un intelligent plaisir, (re)lisez Vialatte.

    2 Dans Un Survivant de Varsovie, Schoenberg (1874 – 1951) fictionnalise le soulèvement du ghetto de Varsovie et utilise la musique et le texte pour décrire le travail d’un survivant de l’Holocauste sur sa mémoire traumatique. Comme l’annonce le narrateur dans le prologue : « Je ne me souviens pas de tout. J’ai dû être inconscient la plupart du temps. Je me rappelle seulement le moment grandiose où ils commencèrent tous à chanter, comme un fait exprès, la vieille prière qu’ils avaient négligée depuis tant d’années ; la foi oubliée ! » Le narrateur décrit ensuite les conditions qui règnent dans le ghetto et un moment où les soldats Allemands frappent violemment, quasiment jusqu’à la mort, un groupe de prisonniers juifs. L’œuvre s’achève par le chœur des victimes chantant le Shema Israël, la profession de foi juive, comme moyen de résistance musicale et de solidarité contre leurs tortionnaires nazis.
    les procès des non repentants…
    2
    3 J’ai traduit ces deux premiers vers comme je les ressens, une traduction plus littérale pourrait être:
    ‘Danse moi jusqu’à la fin de l’amour Danse moi jusqu’à ta beauté avec un violon enflammé.’

    4 ‘It’s curious how songs begin because the origin of the song, every song, has a kind of grain or seed that somebody hands you or the world hands you and that’s why the process is so mysterious about writing a song. But that came from just hearing or reading or knowing that in the death camps, beside the crematoria, in certain of the death camps, a string quartet was pressed into performance while this horror was going on, those were the people whose fate was this horror also. And they would be playing classical music low prisoners were being killed and burnt. So, that music, « Dance me to your beauty with a burning violin, » meaning the beauty thereof being the consummation of life, the end of this existence and of the passionate element in that consummation. But, it is the same language that we use for surrender to the beloved, so that the song — it’s not important that anybody knows the genesis of it, because if the language comes from that passionate resource, it will be able to embrace all passionate activity.’

    © Mermed 25 – 30 Janvier 2021

    J'aime

  6. Je me suis posée la question si selon notre région on appelait ces choses des réverbères ou des lampadaires, moi je dis des lampadaires, tout en sachant que le réverbère est son ancêtre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.