Au Musée


C’est le mot pour ce  41ème  samedi de l’année 20 20 chez Ma 

 Il s’agit, d’après un mot proposé par Ma ( la liste des mots  est là ) de poster une photo ayant un rapport avec le mot.

Cela fait bien longtemps que je ne suis plus allée dans un musée!

Mais je me souviens très bien de cette peinture de Répine que j’avais vu au musée de St Pétersbourg l’expression des visages et la douleur des corps m’avaient beaucoup marqués!

Les Bateliers de la Volga, 1870-1873  

C’est la première peinture d’Ilia Répine (1844-1930) à avoir eu un grand succès. L’idée de ce tableau lui était venue lorsqu’il étudiait encore à l’Académie des arts, à Saint Pétersbourg. En se baladant sur les quais de la Neva, il avait été frappé par l’allure des bateliers qui tiraient, à bout de forces, des fardeaux à côté de citoyens se promenant insouciants.

Ma photo est un peu floue j’ai donc fait une recherche sur Wikipédia, on y voit mieux les détails et si vous voulez en savoir plus c’est ici(clic)

Cette œuvre est à la fois une célébration de la dignité et du courage des hommes et une condamnation de ceux qui ont permis ce travail inhumain. Bien qu’ils soient représentés comme stoïques et résignés, les hommes sont largement défaits ; un seul se démarque: dans le centre de la colonne et de la toile, un jeune homme aux couleurs vives combat contre ses liens en cuir et prend une posture héroïque1

Allons voir chez Ma (clic) , en suivant les liens sur ses commentaires,  l’inspiration et la liste des copinautes qui participent au jeu …

Bonne journée à vous qui passez

Auteur : passiflore

bienvenue sur mon nouveau blog J'aime la nature,randonner,observer les oiseaux,les fleurs,les arbres La musique classique est une grande passion ma deuxième passion est la couture, La troisième mon labrador qui, sur mon blog est nommé le grand blond ou GB

31 réflexions sur « Au Musée »

  1. Ce tableau pousse à la réflexion et, justement, je sors de la lecture du roman « Une poignée de gens » qui m’a replongée dans l’ambiance de la série « Voici venir l’orage ». Les deux ont trait aux révoltes de 1917 et j’ai trouvé ça très prenant. On comprend la colère de ces « petites gens ».
    Bon week-end.

    Aimé par 1 personne

    1. A force de lire les commentaires sur ce tableau je me dis que , comme je suis en plein dans les années 1200-1300 où l’on faisait la guerre pour peu de chose et que la vie des hommes ne valait pas grand chose mon subconscient a dû me guider vers ce tableau
      Je note le titre du tien et si tu peux me donner les références ce sera parfait!😍

      J'aime

  2. une peinture qui ne laisse pas indifférent,
    hormis toute la douleur de l’effort qu’elle dégage, on se rend compte que l’avilissement des peuples est toujours d’actualité, sous cette forme-là mais aussi sous des aspects plus pernicieux, certains humains sont de vrais barbares
    bon dimanche Passy gros bisous

    J'aime

Répondre à Sév Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.